Etude de dangers de l'ouvrage Marguet

Retour mosaïque

CLIENT : CONSEIL REGIONAL NORD-PAS DE CALAIS

CALENDRIER : 2013 - 2014

LOCALISATION : Pas-de-Calais (62)- France

MISSIONS :

  • Analyse fonctionnelle de l'ouvrage
  • Caractérisation des risques
  • Enjeux environnementaux et humains
  • Modélisation de l'onde de submersion marine
  • Evaluations de la gravité et criticité des scénarios d'accidents

CONTEXTE :

La région Nord – Pas-de-Calais a sollicité le groupement constitué de CREOCEAN / SCE / BIOTOPE / EGEA afin de réaliser, dans le cadre d’un marché à bons de commande : une étude de dangers sur l'ouvrage Marguet vis-à-vis du risque de submersion marine. Cet ouvrage est situé au débouché du fleuve Liane dans le port à marée (port intérieur du site portuaire de Boulogne-sur-Mer).
Le barrage Marguet appartient au système d’endiguement du port de marée bordé de quais et dédié à la pêche artisanale et à la plaisance, ainsi qu’au système d’endiguement du bassin de retenue de la Liane, où elle est canalisée (berges maçonnées et aménagées), et qui abrite le bassin de plaisance Frédéric Sauvage.

C’est un ouvrage en maçonnerie, possédant 3 passes mobiles permettant le passage des bateaux et la régulation du niveau de la Liane, ainsi que des bâtiments techniques et des postes de commande. Le rôle de l’ouvrage Marguet est d’empêcher les remontées d’eau de mer (portes fermées à marée haute) et la régulation des crues de la Liane : les eaux de la Liane sont stockées dans le bassin de retenue quand les portes du barrage sont fermées. En période de crue, l’ouverture manuelle des portes permet d’évacuer les volumes d’eau stockés dans le bassin de retenue à marée basse pour éviter les débordements dans les zones basses de Boulogne-sur-Mer.
De par sa position en zone basse au pied des falaises du Boulonnais, la commune de Boulogne-sur-Mer est en partie soumise au risque de submersion marine et au risque d’inondation en période de crue de la Liane, notamment quand les hauts niveaux marins ne permettent pas l’évacuation des eaux de la Liane vers le port.
A ce titre, l’ouvrage Marguet est classé en digue de classe C vis-à-vis de la submersion marine, ce qui déclenche l’élaboration d’une étude de dangers, conformément à l’arrêté du 12 juin 2008.
Le but de l’étude de dangers est de vérifier le rôle de protection de l’ouvrage vis-à-vis des populations en testant par modélisation les débordements liés à un niveau marin extrême et une crue de la Liane en cas de défaillance de l’ouvrage (portes partiellement ou non fonctionnelles).

CREOCEAN@CREOCEAN_keran
RT @AnneClaireBoux: Lancement de la construction du #ParcEolienenMerSaintNazaire : beaucoup d’émotion après toutes ces années d’incertitude…